Trastuzumab (HERCEPTIN®)

  • Structure : AcM humanisé, IgG1k

  • Cible: HER-2 (human epidermal growth factor receptor-2)

  • Mode d'administration : IV

  • Date d'AMM : FDA 1998 / EMA 2000

  • Laboratoires : Roche / Genentech Inc

  • Indications :

    Cancer du sein métastatique HER2 positif :

    - en monothérapie, chez les patients déjà pré-traités par au moins deux protocoles de chimiothérapie pour leur maladie métastatique.

    - en association avec le paclitaxel, chez les patients non pré-traités par chimiothérapie pour leur maladie métastatique et chez lesquels le traitement par anthracyclines ne peut pas être envisagé.

    - en association avec le docétaxel, chez les patients non pré-traités par chimiothérapie pour leur maladie métastatique.

    - en association à un inhibiteur de l'aromatase, chez les patientes ménopausées ayant des récepteurs hormonaux positifs, non traitées précédemment par trastuzumab.

    Cancer du sein précoce HER2 positif :

    - après chirurgie, chimiothérapie (néoadjuvante ou adjuvante) et radiothérapie (si indiquée) .

    - après une chimiothérapie adjuvante avec la doxorubicine et le cyclophosphamide, en association avec le paclitaxel ou le docétaxel.

    - en association à une chimiothérapie adjuvante associant le docétaxel et le carboplatine.

    - en association à une chimiothérapie néoadjuvante, suivie d'un traitement adjuvant avec Herceptin, chez les patients ayant une maladie localement avancée (y compris inflammatoire) ou des tumeurs mesurant plus de 2 cm de diamètre.

    Cancer gastrique métastatique HER2 positif, en association à la capécitabine ou au 5-fluoro-uracile et au cisplatine, chez les patients adultes n'ayant pas été précédemment traités pour leur maladie métastatique..

  • Prix indicatif : 536,68€ pour 150 mg de trastuzumab (2013)

  • Usage : prescription initiale hospitalière

  • Posologies : la dose de charge initiale est de 4 mg/kg de poids corporel suivi de 2 mg/kg de poids corporel en dose hebdomadaire.

  • Mécanisme d'action :

Lorsque le trastuzumab se fixe à la partie extracellulaire de HER-2 le complexe est internalisé. Cette internalisation le rend inactif, bloque son activité tyrosine kinase par formation d'un dimère ou d'un tétramère de HER-2 et neutralise les cascades de transduction ce qui limite la prolifération des cellules cancéreuses surexprimant HER-2.