Obinutuzumab (GAZYVARO®)

  • AcM humanisé, IgG1k

  • Cible: CD20

  • Mode d'administration : IV

  • Date d'AMM : FDA 2013- EMA 2014

  • Laboratoires : Roche pharma

  • Indications :

    Leucémie lymphoïde chronique (LLC) : en association au chlorambucil pour le traitement des patients non précédemment traités, et présentant des comorbidités les rendant inéligibles à un traitement à base de fludarabine à pleine dose.

    Lymphome folliculaire (LF) : associé à une chimiothérapie en induction, suivi d'un traitement d'entretien par Gazyvaro chez les patients répondeurs atteints de lymphome folliculaire avancé non précédemment traités . Associé à la bendamustine en induction, suivi d'un traitement d'entretien par Gazyvaro, chez les patients atteints de lymphome folliculaire (LF) en cas de non-réponse ou de progression, pendant ou dans les 6 mois suivant un traitement incluant du rituximab.

  • Prix indicatif :

  • Usage : réservé à l'usage hospitalier

  • Posologies : 1 mg par jour aux jours 1, 2, 8, 15 du premier cycle, puis tous les premiers jours des 6 cycles suivants

  • Mécanisme d'action :

L'obinutuzumab est un anticorps monoclonal modifié afin d'améliorer l'affinité de son Fc aux FcgR3 des cellules NK, des macrophages et des monocytes. Il est dirigé contre l'antigène CD20 retrouvé sur les lymphocytes pré-B et matures tumoraux et non tumoraux. En se liant au CD20 obinutuzumab est capable de provoquer la mort de ces lymphocytes, mais également de recruter par un mécanisme d'ADCC des cellules effectrices reconnaissant le FcgR3. Ainsi, ces cellules vont lyser les cellules tumorales. Cet anticorps est également capable de recruter les protéines du complément mais ce mécanisme n'est pas majeur

  • Effets indésirables les plus fréquents: diarrhées, vomissements, fièvre, anémie, neutropénie, thrombocytopénie

  • Contre-indications : hypersensibilité au médicament

  • Principales références :

    - Goede et al., 2014 ; Golay J et al. 2013 ; Lee et al., 2014

    - Avis de la HAS sur Gazyvaro

    - Lien vers Human medicine European public assessment report (EPAR)