Cetuximab (ERBITUX®)

  • AcM chimérique, IgG1

  • Code ATC : L01XC06

  • Cible: EGFR

  • Mode de production : Produit dans une lignée cellulaire de mammifère (Sp2/0) par la technique de l'ADN recombinant

  • Forme galénique : Solution pour perfusion à 5 mg/ml

  • Mode d'administration : IV

  • Date d'AMM : EMA 2004 / FDA 2004

  • Laboratoires : Lilly (Merck Serono)

  • Indications :

    • cancer colorectal métastatique exprimant le gène RAS sauvage et le récepteur du facteur de croissance EGFR,

    - en association avec une chimiothérapie à base d'irinotecan,

    - en association au FOLFOX, en 1re ligne,

    - en monothérapie après échec d'un traitement à base d'oxaliplatine et d'irinotecan et en cas d'intolérance à l'irinotecan.

    • carcinome épidermoïde de la tête et du cou

    - en association avec de la radiothérapie en cas de maladie localement avancée

    - en association avec de la chimiothérapie à base de sels de platine en cas de maladie récidivante et/ou métastatique

  • Prix indicatif 2021 : 158,193 euros le flacon de 20 ml ; 790,964 euros le flacon de 100 ml

  • Usage : Réservé à l'usage hospitalier, prescription réservée aux médecins spécialistes ou compétents en oncologie ou en cancérologie

  • Posologies : Pour toutes les indications, Erbitux est administré une fois par semaine. La première dose est de 400 mg/m2 de surface corporelle de cetuximab, puis 250 mg/m2 chaque semaine. Avant les perfusions, les patients doivent recevoir une prémédication par un antihistaminique et un corticostéroïde au moins 1 heure avant l'administration du cétuximab

  • Mécanisme d'action :

Cetuximab est un anticorps chimérique, bloquant la liaison du facteur de croissance EGF à son récepteur EGFR. Ce blocage limite la signalisation en aval qui permet la prolifération, la migration des cellules vasculaires. Cetuximab est indiqué chez les patients ne présentant pas de mutation pour le gène RAS, car les mutations des gènes RAS provoquent une activation constitutive des voies de signalisation en aval, et indépendamment du EGFR

Remarque

Dernière mise à jour :

Relecture par : Pr C. Carnoy