Arthrite juvénile idiopathique

L'arthrite juvénile idiopathique correspond à un groupe de pathologies inflammatoires articulaires persistantes. Ces maladies auto-immunes ont comme points communs de ne pas avoir d'origine clairement identifiée et elles évoluent depuis au minimum 6 semaines chez l'enfant ou l'adolescent de moins de 16 ans. Il y aurait environ 5000 enfants en France qui souffriraient d'AJI, sachant que les filles sont plus touchées que les garçons. Ces pathologies ne sont pas héréditaires mais on suspecte une prédisposition génétique.

Dans ce groupe on retrouve des pathologies qui se différencient par le nombre d'articulations concernées, et par les symptômes qui leur sont associés (éruptions cutanées, fièvre...) :

  • L'AJI oligo-articulaire est caractérisée par une atteinte d'au maximum quatre articulations pendant les six premiers mois de la maladie. Par la suite le nombre d'articulations touchées peut augmenter dans ce cas l'AJI oligo-articulaire sera qualifiée d'étendue. Les atteintes articulaires des grosses articulations ne sont pas symétriques. Cette forme est fréquemment associée à une uvéite. La prédisposition féminine pour cette AJI est grande.

  • L'AJI polyarticulaire avec et sans facteur rhumatoïde est une forme d'AJI qui touchent cinq articulations et plus dès les six premiers mois d'évolution de la pathologie. L'arthrite est le plus souvent systémique c'est-à-dire que toutes les articulations sont atteintes. La forme à facteur rhumatoïde (FR) est rare avec moins de 5 % des AJI mais elle est considérée comme grave. Les atteintes débutent au niveau des petites articulations des os de la main ou du pied avant de se propager aux plus grosses. La forme polyarticulaire sans FR touche directement tous les types d'articulations.

  • L'AJI systémique donne en plus des symptômes articulaires des symptômes systémiques tels que de la fièvre ou des éruptions cutanées. Cette présence de symptômes systémique est le signe d'une atteinte d'organes au niveau desquels on retrouve des signes importants d'inflammation (péricardite...). Elle atteint au moins 5 articulations.

  • Le rhumatisme psoriasique (RP) associe des atteintes articulaires à un psoriasis. Il peut aussi toucher les adultes.

  • L'arthrite avec enthésite est une arthrite dans laquelle on retrouve en plus une inflammation de la zone d'insertion des tendons sur l'os appelée enthèse. Le plus souvent, ce sont les grosses articulations des membres inférieurs qui sont atteintes. Les garçons sont plus touchés que les filles. A noter que l'on retrouve chez la plupart de ces patients l'Ag HLA B27.

  • L'arthrite indifférenciée est une arthrite qui n'entre pas dans les catégories citées précédemment.

Pour plus d'information sur l'arthrite juvénile idiopathique

C. Delsandre, Juvenile idiopathic arthritis : definition and classification, Arch Ped Organe Off Soc Fra Pediatr 2016 ;23 :437-441

B. Prakken, S. Albani, A. Martini, Juvenile idiopathic arthritis, The Lancet 2011; 377 ;9783 : 2138-2149

C. Sandborg, E. Mellins, A new era in the treatment of systemic juvenile idiopathic arthritis, N Engl J Med 2012 ; 367 : 2439-2440

S. Thierry , B. Fautrel, I. Lemelle, et al, Prevalence and incidence of juvenile idiopathic arthritis: a systematic review, Joint Bone Spine 2014 ; 81 : 112-117