Cancer du poumon

Le cancer du poumon ou tumeur bronchique est le cancer le plus mortel avec près de 37 000 cas diagnostiqués par an en France. La majorité de ces cancers sont des cancers bronchiques non à petites cellules (80%), les autres étant des cancers à petites cellules (20%). Ces derniers sont plus agressifs et ont pouvoir un métastatique important. Des symptômes (crachats purulents, infections pulmonaires, quintes de toux, une dysphonie peuvent faire penser à un cancer du poumon). Il existe quatre stades de classification pour les cancers bronchiques non à petites cellules : de I à IV. Deux stades existent pour les cancers à petites cellules.

Le tabagisme est le principal facteur de risque du cancer du poumon. Cependant, d'autres facteurs tels que l'exposition professionnel à des métaux ou gaz (nickel, arsenic, goudron), la pollution atmosphérique, ou les facteurs génétiques sont non négligeables. Les tumeurs bronchiques sont principalement diagnostiquées au cours d'une radiographie du thorax, une cytologie des crachats ou lors d'un scanner thoracique.

Pour les cancers bronchiques non à petites cellules dits précoces (stade I et II), la chirurgie est le traitement le plus courant. Pour les stades localement avancés (stade III), une chimiothérapie est généralement combinée à la chirurgie. Pour les stades IV dits métastatiques, la chimiothérapie est combinée à une thérapie ciblée. Les cancers bronchiques à petites cellules localisés ou métastatiques sont traités par une chimiothérapie.

Molécules utilisées dans cette indication